Obusier (définition)   Mise à jour récente !


Un obusier est une pièce d’artillerie dont le rapport entre la longueur du tube et celle de son calibre est comprise entre 15 et 25. Son mode de tir est généralement plongeant en artillerie (entre 12° et 45° de hausse).

Modes de tir en fonction de la hausse. Source AAMC.

Le terme anglo-saxon Howitzer désigne une pièce d’artillerie, quelle que soit la longueur de son tube. C’est un mot d’origine tchèque voulant dire catapulte et datant de l’empire d’Autriche-Hongrie.

Histoire

La définition de l’Obusier diffère selon les époques. À la fin du XVIIe siècle, certains mortiers allemands furent appelés Haubitze (qui par la suite a donné le mot obus) mais un obusier n’est pas un mortier, car ce dernier n’a pas de culasse mobile et se charge généralement par la bouche, en laissant glisser le projectile dans le tube.

Les premiers vrais obusiers doivent leur nom au fait qu’ils tiraient des obus, c’est-à-dire des projectiles creux de forme cylindro-ogivale qui explosaient après leur chute. Le boulet, moins efficace, disparaît vers 1850 et les canons tirent dès lors des obus. La distinction entre canon et obusier s’établit alors sur la base de l’angle de tir : inférieur à 45° c’est un canon, au-delà c’est un obusier.

Dès la Première Guerre mondiale apparaissent des pièces d’artillerie qui peuvent tirer à tous les angles de hausse. Depuis cette époque, le critère de détermination est le rapport entre la longueur du tube et son calibre. En dessous de 15 calibres, c’est un mortier, entre 15 et 25 calibres, c’est un obusier, au-dessus c’est un canon.

Types d’arme en fonction du rapport longueur calibre. Source AAMC.

Remerciements

Claude.

Plus d’informations

Histoire de l’artillerie française et de ses projectiles

Sources

Howitzer – Wikipédia
Howitzer – Wiktionary
Obusier – Wikipédia