Maria BISSELL-HOTCHKISS


Maria Harrison BISSELL-HOTCHKISS est une héritière Américaine philanthrope et éducatrice (1827-1901). Fille de William BISSELL et de Eliza Ann LOVELAND, elle épouse le 27 mai 1850 à Salisbury (Connecticut, États-Unis) Benjamin Berkeley HOTCHKISS (1826-1885).

Maria BISSELL-HOTCHKISS, première femme de B.B. HOTCHKISS, Source Sharon Historical Society.

Maria BISSELL-HOTCHKISS, première femme de B.B. HOTCHKISS, Source Sharon Historical Society.

Maria Harrison BISSELL naquit en 1827 à Salisbury (Connecticut) dans une famille de fermiers modestes. Elle grandit avec deux frères et deux sœurs à Tory Hill (Connecticut). Elle fut envoyée poursuivre ses études à l’Amenia Academy dans  l’état  de New-York. Elle revint à Salisbury pour enseigner à l’école primaire de la ville. C’est là qu’elle rencontra Benjamin HOTCHKISS. Ils se marièrent le 27 mai 1850 et n’eurent pas d’enfants.

A partir de 1867, Benjamin HOTCHKISS étendit ses activités en Europe et lorsque la guerre franco-prussienne de 1870 éclata, il s’installa définitivement à Paris, laissant sa femme au États-Unis.

En février 1885, Benjamin HOTCHKISS  meure prématurément dans son hôtel particulier du Bel Respiro à Paris. Maria BISSELL-HOTCHKISS, sa veuve officielle, fit transférer ses cendres au Hillside Cemetery de Sharon.

Sépulture de Benjamin Berkley Hotchkiss au Hillside Cemetery de Sharon, Source Find A Grave Memorial.

Sépulture de Benjamin Berkley Hotchkiss au Hillside Cemetery de Sharon, Source Find A Grave Memorial.

Riche de l’héritage de son mari, elle proposa aux villes de Sharon et de Lakeville de financer des routes en macadam pour faciliter la circulation des premières voitures. Cependant, cette idée fut rejetée par les deux villes, qui pensaient que l’entretien en serait trop coûteux.

Maria BISSELL-HOTCHKISS réorienta alors ses aspirations philanthropiques vers son domaine de prédilection : l’éducation. Elle souhaitait pouvoir créer une école pour éduquer les jeunes hommes de la région. Elle fut convaincue par le Chancelier de l’Université Yale (située à New Haven), Timothy Dwight V, de l’intérêt de monter une école privée préparatoire à l’université (Yale bien entendu !).

En conséquence, elle fonda en 1891 un pensionnat privé: l’École Hotchkiss de Lakeville. Lakeville possédait déjà une célèbre école privée de droit. Elle céda un très beau terrain, finança les bâtiments et fournit une dotation financière conséquente. Après plus de 120 ans d’existence, l’école Hotchkiss est considérée aujourd’hui comme l’un des meilleurs établissements d’enseignement privé des États-Unis.

Panorama de l'école Hotchkiss en 1898, Source The Hotchkiss School.

Panorama de l’école Hotchkiss en 1898, Source The Hotchkiss School.

Deux ans plus tard, en 1893, elle finança et supervisa la création de la très belle bibliothèque Hotchkiss de Sharon en mémoire de son mari.

Bibliothèque Hotchkiss de Sharon, Source Sharon Historical Society.

Bibliothèque Hotchkiss de Sharon, Source Sharon Historical Society.

Ultérieurement, elle s’installa à l’Hôtel Plaza de New York où elle décéda en 1901.

Le premier Hôtel Plaza de New York en 1901, Ouvert en 1890, démoli en 1905 pour faire place à celui que l'on connait aujourd'hui, Source inconnue.

Le premier Hôtel Plaza de New York en 1901, Ouvert en 1890, démoli en 1905 pour faire place à celui que l’on connait aujourd’hui, Source inconnue.

Elle repose au Town Hill Cemetery de Salisbury, qui est situé à l’intérieur de l’enceinte de l’École Hotchkiss.

Sépulture de Maria Bissell Hotchkiss au Town Hill Cemetery de Salisbury, Source Find A Grave Memorial.

Sépulture de Maria Bissell Hotchkiss au Town Hill Cemetery de Salisbury, Source Find A Grave Memorial.

Remerciements

Sharon Historical Society.

Sources

Ernest Kolowrat – Hotchkiss: A Chronicle of an American School, Chapitre « What Made Maria Do It? », New Amsterdam Books, 1 mai 1998.
Maria Bissell Hotchkiss – Wikipedia
Hotchkiss, The Place 2011
The Hotchkiss School
Hotchkiss Library – Sharon CT
Sharon, Connecticut – Wikipedia