Produits

Produits en rapport avec le site de CHEVAU.


L’obusier de tranchée pneumatique BRANDT de 60mm (4ème partie) par François BRANDT

A l’occasion du centenaire de la commande du 1er décembre 1915 des 500 premiers obusiers pneumatiques BRANDT de 60mm, nous avons souhaité publier en 4 parties une monographie rédigée fin 1993 à l’intention de l’Association par Monsieur François BRANDT, fils d’Edgar BRANDT. Le texte et les croquis de Monsieur François BRANDT sont reproduits dans leur intégralité.


L’obusier de tranchée pneumatique BRANDT de 60mm (3ème partie) par François BRANDT

A l’occasion du centenaire de la commande du 1er décembre 1915 des 500 premiers obusiers pneumatiques BRANDT de 60mm, nous avons souhaité publier en 4 parties une monographie rédigée fin 1993 à l’intention de l’Association par Monsieur François BRANDT, fils d’Edgar BRANDT. Le texte et les croquis de Monsieur François BRANDT sont reproduits dans leur intégralité.


L’obusier de tranchée pneumatique BRANDT de 60mm (2ème partie) par François BRANDT

A l’occasion du centenaire de la commande du 1er décembre 1915 des 500 premiers obusiers pneumatiques BRANDT de 60mm, nous avons souhaité publier en 4 parties une monographie rédigée fin 1993 à l’intention de l’Association par Monsieur François BRANDT, fils d’Edgar BRANDT. Le texte et les croquis de Monsieur François BRANDT sont reproduits dans leur intégralité.


L’obusier de tranchée pneumatique BRANDT de 60mm (1ère partie) par François BRANDT

A l’occasion du centenaire de la commande du 1er décembre 1915 des 500 premiers obusiers pneumatiques BRANDT de 60mm, nous avons souhaité publier en 4 parties une monographie rédigée fin 1993 à l’intention de l’Association par Monsieur François BRANDT, fils d’Edgar BRANDT. Le texte et les croquis de Monsieur François BRANDT sont reproduits dans leur intégralité.


Les bouteilles du Commandant COUSTEAU

En 1985, le Commandant Jacques-Yves COUSTEAU entreprend une nouvelle thématique dans ses films : la relation, présente et à venir, entre l’homme et la nature : S’en suit la série « La Redécouverte du Monde » : cinquante films de télévision.


Le « Noon Day Gun » de Hong Kong

Pour avoir troublé l’ordre public par des tirs au canon intempestifs, la Société Jardine Matheson a été condamnée par l’autorité britannique à tirer un coup de canon, à perpétuité, tous les jours à midi depuis ses entrepôts, sur le front de mer. L’action se passe en 1860 à Hong Kong. Depuis cette date, le Noon Day Gun tonne tous les midis, véritable attraction populaire. La première pièce utilisée disparut en 1941 lors de l’occupation japonaise. […]